Une réflexion au sujet de « exlibris pour le festival d’amiens »

  1. un humour communicatif, un dessin super "simplathique"…en esperant que le swing aura l’occasion de realiser son reve de super agent dans un nouveau tome! tu ne peux pas lacher enzo comme ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *